Photo article

Sommaire

3 min de lecture

Découvrez notre routine anti-tms

Vous ne le saviez peut-être pas mais que vous soyez au bureau, en télétravail ou en déplacement, les TMS vous guettent !

En effet, il s’agit de la première maladie professionnelle en France depuis 20 ans.Il faut savoir que plus de 70% des salariés ont souffert ou souffriront un jour de mal de dos dans leur vie… Un des nombreux maux regroupés sous ce nom de TMS ou Troubles Musculo Squelettiques.

Autrement dit, il s’agit des différentes maladies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres et de la colonne vertébrale.

Contrairement aux idées reçues, ces « TMS » ne concernent pas seulement les professions à forte activité physique mais aussi les métiers plus sédentaires. Il est désormais certain que le secteur tertiaire (en particulier devant un écran d’ordinateur) rencontre de plus en plus de problématiques liées aux TMS. Il est donc important de mettre en place des stratégies efficaces afin de prévenir et/ou guérir ces maux.

La sédentarité est également réputée pour entraîner d’autres problèmes de santé : elle double le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et augmente les risques d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de troubles lipidiques, de cancer du côlon, de dépression et d’anxiété (selon le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)).

Être alerté, la première des précautions

Les TMS sont multifactoriels avec un fort impact de facteurs de risques liés au travail, mais aussi des facteurs individuels, environnementaux et psychologiques. Il faut donc rester vigilants et se renseigner sur ses comportements et positions au travail dès l’apparition des premières douleurs.

Adopter une bonne hygiène de vie

C’est une évidence pour tout le monde, mais c’est tout de même le premier réflexe à avoir. Au-delà du poids, c’est la santé de votre organisme qui est important. Trop de sucre dans le sang par exemple va avoir tendance à « acidifier » votre corps ce qui est très mauvais pour vos muscles et tendons. Cet état augmente les risques de tendinites ou blessures musculaires donc faîtes attention à votre alimentation !

Favoriser votre mobilité

La première des règles à retenir est d’entretenir sa mobilité et ça n’est pas une question d’âge ! Il est donc important de s’en soucier dès la scolarité. En effet, les étudiants, période de confinement ou non, sont eux aussi de longues heures assis devant un ordinateur. Des études ont montré que faire de l’exercice tous les jours, même pas longtemps, réduit les risques de douleurs rachidiennes. La règle à retenir au travail : il est préconisé de se lever, même quelques secondes, au moins toutes les 20 minutes, pour détendre votre corps et relâcher les tensions.

Alors on n’hésite pas à se déplacer pour aller poser directement une question à un collègue, on préfère les escaliers à l’ascenseur, et le vélo au métro. Instaurer une routine de petits exercices.

Petits exercices de routine

Reconnectez régulièrement avec son corps. Prenez conscience des différentes tensions qui se mettent en place lorsque vous êtes concentrés sur votre activité professionnelle. Le fait d’émailler votre journée de quelques minutes d’exercices de mobilisation-étirement suffit à prévenir et limiter les douleurs. Envie de commencer dès maintenant ? Voici notre routine anti TMS : 3 minutes d’exercices simples, discrets à pratiquer régulièrement dans votre journée. C’est parti !

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Articles similaires

Envie de suivre les actualités de Navailles ?

Vous découvrirez les coulisses de la manufacture, des portraits et des conseils au service de votre bien-être au travail… et d’autres surprises ! 😀