Les enjeux de l'hospitalisation ambulatoire - Manufacture

Les enjeux de l’hospitalisation ambulatoire

Les objectifs de l’hospitalisation et de la médecine ambulatoire en France

Nous connaissons tous aujourd’hui les objectifs concernant le développement de l’hospitalisation ambulatoire. Ils ont été clairement énoncés, en octobre 2017, par la voix d’Agnès Buzyn, l’actuelle Ministre des Solidarités et de la Santé. Le Gouvernement a fixé comme l’une des priorités de son mandat la réduction du déficit et l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale car “30 % des dépenses de l’assurance-maladie” ne seraient pas pertinentes, selon la Ministre. Ce qui explique les annonces du Gouvernement . « D’ici à 2022, je souhaite porter la médecine ambulatoire à 55 % et la chirurgie ambulatoire à 70 % » expliquait madame Buzyn. Pour information, actuellement, la médecine et la chirurgie ambulatoires représentent respectivement 43 % et 54 % des prises en charges. En comparaison, dans certains pays scandinaves, comme en Suède ou au Danemark,  90 % des actes chirurgicaux se font en mode ambulatoire.

 

Numéro spécial ambulatoire

Dans ce contexte, le magazine Architecture Hospitalière a réuni des représentants du secteur médical pour répondre aux problématiques et apporter des solutions au développement de l’ambulatoire en France. Christophe Michaud, le Président de Navailles et Président du Club Santé France de l’Ameublement Français repondait aux questions de la rédaction. De nombreuses personnalités éminentes étaient invitées à developper leur analyse comme le docteur Guy Bazin, anesthésiste – réanimateur, Président fondateur de l’Association Française de Chirurgie Ambulatoire ou le docteur Gilles Bontemps, membre de l’Académie Nationale de Chirurgie. Dans cet entretien, le président de Navailles explique sa vision de l’ambulatoire, en tant que fabricant français de dispositifs médicaux spécialement adaptés aux hôpitaux et aux cliniques. Il revient également sur les enjeux du développement de l’ambulatoire, la R&D nécessaire pour développer des produits innovants, la collaboration nécessaire avec des architectes ou des cabinets spécialisés en architecture hospitalière, les perspectives d’évolution et la place primordiale du patient dans ce dispositif.

 

L’interview de Christophe Michaud (CM) à Architecture Hospitalière (AH)

AH : Quels sont les enjeux de l’ambulatoire pour Navailles ?

CM : Navailles est le leader européen sur le marché du fauteuil de soins en milieu de santé public et privé. A ce titre, nous accordons une grande importance au domaine de l’ambulatoire qui est au coeur de toutes les réflexions des concepteurs d’hôpitaux et des professionnels de santé. Nous proposons donc des solutions adaptées à ce secteur et poursuivons nos efforts pour répondre toujours plus justement aux attentes de nos clients et utilisateurs.

 

AH : La recherche et le développement représentent le coeur du processus créatif de Navailles. Comment développez-vous des réponses adaptées aux différentes problématiques en matière d’ambulatoire ?

CM : Nous disposons d’une cellule R&D complète associée à une cellule marketing qui est partie prenante dans le développement de nouveaux projets. Pour nos recherches, nous travaillons étroitement avec le corps médical, les Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions au Travail (CHSCT), les cadres de santé, les économistes, etc. Nous impliquons les équipes de terrain des établissements dans la définition de produits respectueux de leurs besoins. Nos produits spécifiques au monde de l’ambulatoire, comme pour les autres domaines, sont développés avec le concours de plusieurs ergothérapeutes. En tant qu’entreprise présente à l’international, nous apprécions aussi de pouvoir échanger avec divers industriels et partenaires du monde de la santé. Nous participons à des clusters dédiés au secteur en Amérique du Nord, notamment aux Etats-Unis, ou en Europe du Nord.

 

AH : Dans quelle mesure ce contact avec l’utilisateur final représente-t-il un atout pour Navailles ?

CM : La relation avec l’utilisateur fait partie de l’ADN de Navailles. Les professionnels de terrain et les patients restent les meilleurs interlocuteurs pour comprendre les problématiques et les exigences des utilisateurs. De ces échanges naissent nos réflexions, engendrant des propositions et la création de produits aux caractéristiques toujours plus pertinentes.

 

AH : Existe-t-il des différences fondamentales entre vos produits dédiés au secteur de l’hospitalier conventionnel et ceux développés pour la prise en charge en ambulatoire ?

CM : Nous intégrons dans nos produits dédiés à l’ambulatoire des besoins supplémentaires propres à ce mode de prise en charge. Aujourd’hui, nous faisons face à une forte mutation de l’hôpital encouragée par le développement de l’ambulatoire. Les dirigeants hospitaliers définissent encore aujourd’hui leurs procédures, les circuits développés et la manière d’organiser les soins en ambulatoire. Dans ce contexte, Navailles mène des réflexions parallèles, propose des solutions et développe des projets issus des échanges entre ses équipes et les professionnels de santé.

 

AH : La collaboration avec les architectes disposant d’une vision globale de la conception d’espaces d’ambulatoire vous semble-t-elle pertinente ?

CM : Ce partenariat est même fondamental ! L’architecte est un acteur incontournable pour appréhender et concevoir les espaces ambulatoires de demain. Il doit même être un élément fédérateur participant à la réflexion globale des acteurs impliqués dans le développement de l’ambulatoire. Les durées d’utilisation et les caractéristiques techniques et ergonomiques de nos solutions doivent faire l’objet de réflexions impliquant pleinement les architectes chargés de la conception de structures hospitalières. De ce fait, Navailles souhaite renforcer ses contacts avec les bureaux d’architecture. Nos équipes peuvent fournir des solutions clé en main. En tant qu’industriel et fabricant produisant exclusivement en France, Navailles est complètement intégré dans tous ses processus, quel que soit le matériau utilisé. Aussi, nos équipes sont capables de maîtriser toutes les étapes de développement de nos solutions. Nous sommes donc prêts à collaborer étroitement avec les architectes pour concevoir des produits pleinement adaptés aux espaces de demain.

 

AH : Dans ce contexte, comment envisagez-vous votre développement ? Quelle est la place du digital et des nouvelles technologies dans cette évolution ?

CM : Navailles évolue aujourd’hui pour intégrer de nouveaux outils digitaux. Nous avons lancé un nouveau site internet incluant de nouveaux outils très intéressants, notamment un configurateur 3D. Ce dernier permet à l’utilisateur de concevoir son propre produit qui répond idéalement à ces besoins, en choisissant ses options, ses coloris, etc. Nous avons également développé une application dédiée aux architectes intégrant une option de réalité augmentée. Ainsi, l’architecte peut projeter virtuellement les produits Navailles dans les espaces qu’il conçoit. Nous envisageons également le développement d’un outil de réalité diminuée permettant cette fois à l’architecte de supprimer des éléments sur une image des locaux existants pour y intégrer de nouveaux équipements. Pour Navailles, le digital représente un nouveau moyen d’échanger rapidement et efficacement avec tous nos partenaires, utilisateurs et clients, pour moduler et transformer nos produits en fonction de leurs besoins.

 

AH : En parallèle du développement de l’ambulatoire, quelles sont les perspectives d’évolution pour Navailles ?

CM : Nous développons nos activités dans tous les domaines de la santé que ce soit l’ensemble des services des établissements hospitaliers, les collectivités publiques ou privées (cliniquesEHPAD, etc.) ou dans le secteur de l’hospitalisation à domicile. L’export est également un vivier important de développement pour Navailles. Nos filières dans certains pays se développent de façon très satisfaisante grâce à nos différents partenariats.

Consultez l’intégralité de la publication